Taupes et meurtriers

Harold Wilson, Premier ministre britannique, pensait être la cible des services de renseignement. Le magnat Robert Maxwell a-t-il été assassiné par des agents secrets israéliens ?

pans les années 1950, les politiciens les plus à gauche tentaient de faire oublier tout amour de jeunesse pour les idéaux communistes. À la lumière cruelle de la tyrannie stalinienne et de la répression derrière le rideau de fer, l'utopie socialiste avait bien terni. Aux États-Unis, le maccarthysme avait ouvert la boîte de Pandore des diffamations et des chasses aux sorcières pour traquer tes Rouges, vrais ou imaginaires.

Harold Wilson, leader du Parti travailliste, était-il une taupe ? L'ex-agent Anatoliy Golitsyne l'affirme, d'après des bruits de couloir du KGB. Selon lui, les chefs du KGB voulaient évincer Hugh Gaitskell de la tête du Parti pour y installer « leur» homme, Wilson Gaitskell mourut subitement, en 1963. D'après la version conspirationniste, sa maladie mortelle serait apparue après avoir bu un café empoisonné à l'ambassade soviétique. Wilson lui succéda en 1964.

Durant son second mandat (1974-1976), il pensait que les services britanniques le surveillaient et que le 10 Downing Street était sur écoute avec des micros cachés dans les toilettes. Il confia à George H.W. Bush, alors chef de la CIA, qu'il était espionné. En 1976, sa démission fut une surprise, mais les Premiers ministres, Callaghan et Thatcher, ne trouvèrent aucune preuve d'un quelconque complot contre lui « par ou au sein des services de sécurité ».

Une personnalité éminente des années Wilson et au-delà était l'homme de presse Robert Maxwell, né Jan Hoch, en Tchécoslovaquie. Selon les rumeurs, il serait devenu agent soviétique durant la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il décrochait des médailles au sein de l'armée britannique. Il fit ensuite carrière dans l'édition, conclut des affaires de part et d'autre du rideau de fer et s'enrichît.

On prétend qu'il travaillait aussi pour le Mossad, le service de renseignement israélien. En 1990, alors qu'il était en difficulté financière, le KGB aurait sollicité son aide pour supprimer le réformateur Mikhaïl Gorbatchev, en échange d'une jolie somme.

Maxwell devait amener les Israéliens, et donc les Américains, à entrer dans le complot, mais les Israéliens refusèrent. Maxwell aurait exigé une compensation financière pour résoudre ses problèmes commerciaux et acheter son silence, mais aurait été liquidé à la place.

Figure emblématique du contre espionnage de la CIA, de 1954 à 1975, James J. Angteton était convaincu que plusieurs chefs de 'Ouest étaient des sympathisants, sinon des agents actifs, de Moscou. Il donna les noms du Premier ministre canadien Pierre Trudeau, du suédois Olof Palme, du chancelier ouest-allemand Willy Brandt, et d'Harold Wilson.

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir