Nigéria: Une mère enceinte parmi cinq chrétiens assassinés

 

JOS, Nigeria (Morning Star News) - Une mère enceinte de deux enfants faisait partie des trois chrétiens tués par des éleveurs Peuls musulmans dans le centre-nord du Nigéria dans la nuit du 14 au 15 juillet au matin.

Margaret Wakili, un membre de l'église baptiste âgée de 27 ans qui vit dans le village d'Ancha, dans l'État du Plateau, a été assassinée sur sa ferme vers 15 heures, le 15 juillet, ont déclaré les habitants de la région à Morning Star News.

Les gardiens de troupeaux ont attaqué les communautés chrétiennes d'Ancha, Tafigana, Kperie, Hukke et Rikwechongu, tuant les trois chrétiens et incendiant 75 maisons et deux bâtiments d'église, selon Patience Moses, Zongo Lawrence et Chinge Dodo Ayuba, habitants de la région.

Le village d'Ancha a été le théâtre d'une attaque il y a deux ans, lorsque des bergers peuls ont tué 22 chrétiens, tous des membres de l'église baptiste du village.

Moses a raconté par téléphone à Morning Star News que des gardiens de troupeaux musulmans Fulani avaient attaqué les villages dans la nuit du 14 au 15 juillet au matin. Dans le village de Tafigana, comté de Bassa, ils ont tué Thomas Wollo, 46 ​​ans, et son fils Ngwe. Thomas Wollo, 7 ans.

«Tous les deux ont été pris dans une embuscade et ont été tués dans le village de Tafigana alors qu’ils rentraient chez eux après avoir suivi un programme religieux à l’église catholique Saint-Pierre de Tafigana, vers 20 h 30», a-t-elle déclaré.

Lawrence, de la ville de Miango, a raconté à Morning Star News que les gardiens de troupeaux avaient décapité l’ancien Wallo après l’avoir tué. Il a ajouté que les attaques contre les communautés chrétiennes dans la région se sont intensifiées, un village ou un autre étant attaqué presque tous les jours.

«Nous avons été quotidiennement victimes d'attaques de ces gardiens Peuls dans nos communautés, plus particulièrement le dimanche pendant les heures de culte ou les jeudis lorsque des activités religieuses sont organisées», a-t-il déclaré.

Lawrence a déclaré que 75 maisons avec des magasins d'alimentation et deux bâtiments d'église ont été incendiées.

"Les gardiens de troupeaux ont détruit des produits agricoles d'une valeur de plusieurs millions de naira et beaucoup d'animaux domestiques ont été tués dans les deux villages", a-t-il déclaré.

Les attaques sur les fermes ont eu lieu le 14 juillet alors que les chrétiens étaient en train de célébrer des cultes dans les villages, a-t-il déclaré.

Ayuba, un autre résident de la région, a confirmé que Wollo et son fils avaient été tués le 14 juillet.

«Les attaques des gardiens de troupeaux se sont poursuivies lundi matin avec un autre village, Ancha, attaqué et une femme tuée», a déclaré Ayuba. «En tant que peuple, nous sommes continuellement attaqués et personne ne semble entendre nos appels à l'aide, alors que tuer notre peuple est maintenant devenu une routine.»

Deux autres chrétiens de la région ont été tués lors d'attaques antérieures. Le 7 juillet, dans le village de Kperie du district de Kwall, également dans le comté de Bassa, les gardiens de troupeaux ont tendu une embuscade et tué un chrétien identifié comme étant Ezekiel Audu, 25 ans, vers 21 heures, a déclaré Moses.

«Les résidents chrétiens ont déclaré qu'Audu conduisait sa moto en compagnie de ses amis quand ils ont été pris en embuscade et abattus par les gardiens de troupeaux», a-t-elle déclaré. "Il était membre de l'église ECWA [église évangélique gagnant de tous] dans le village de Kperie."

Avant les assauts du 14 au 15 juillet, les gardiens de troupeaux ont également attaqué les villages de Hukke et de Rikwechongu, détruisant les récoltes dans les fermes appartenant à des chrétiens.

Le 3 mai, vers 22 heures, les gardiens de troupeaux avaient attaqué les deux mêmes villages, tuant un chrétien identifié comme étant Di Zere, âgé de 63 ans. Zere a été tué dans sa chambre lorsque les gardiens de troupeaux ont fait irruption chez lui alors que lui et sa famille dormaient. Son cadavre a été brûlé et sa fille de 10 ans a été blessée par balle.

Lawrence a déclaré que les bergers peuls ont tué 17 chrétiens cette année.

«Nous sommes laissés sans secours», a-t-il déclaré. «Des maisons ont été incendiées et rasées, aux côtés de nombreuses églises. Les produits de la ferme ont été détruits, tandis que de nombreux blessés par balle sont actuellement dans des hôpitaux. Des centaines de personnes ont été tuées par les éleveurs peuls au cours des trois dernières années. ”

Tir d'État Enugu

Dans l’État d’Enugu, dans le sud-est du Nigéria, des bergers peuls ont blessé par balle un prêtre catholique et l’un de ses paroissiens, mercredi 17 juillet, ont indiqué des sources.

Selon le communiqué de l'église, le révérend Ikechukwu Ilo de l'église catholique St. Patrick de Numeh a été blessé par balle alors que lui et Chika Egbo empruntaient la route Numeh-Nenwe, dans le comté de Nkanu East.

Le prêtre aurait déclaré, selon la déclaration de l'Église catholique, que ceux qui les avaient attaqués étaient des gardiens de troupeaux armés.

«Alors que nous nous dirigions vers le village, les éleveurs tueurs des Peuls, qui parlaient à la fois en anglais et en Peuls, ont ouvert le feu, essayant de nous forcer à nous arrêter», a déclaré Ilo. «Voyant que nous n'étions pas prêts à céder à leur intimidation, ils ont commencé à faire pleuvoir des balles sur notre véhicule et, ce faisant, ils m'ont tiré sur la cheville et l'épaule, tandis que l'autre victime a été touchée à la jambe et à la taille.»

Le révérend Benjamin Achi, porte-parole du diocèse catholique d'Enugu, a déclaré par téléphone à Morning Star News que l'attaque contre le prêtre et le paroissien avait été perpétrée par des éleveurs peuls.

“Fr. Ilo et la femme qui l'accompagne sont actuellement soignés dans un établissement de santé de l'église catholique, l'hôpital spécialisé dans l'annonciation, Emene, dans l'état d'Enugu », a déclaré Achi.

La police a également confirmé l'attaque vendredi 19 juillet.

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir

Médias Fake News

Novavax 88 millions de doses, La Presse informe que partiellement

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Emmanuelle Latraverse suspend son compte parce que Facebook ne censure pas le Président Trump..

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Au royaume de Big Médias,  le journalisme est mort!

Au royaume de Big Médias, le journalisme est mort!

Quand les médias tentent de faire changer l'opinion publique

Quand les médias tentent de faire changer l'opinion publique

Élisabeth Massicolli journaliste pour le magazine Clin D'oeil déferle sa haine sur Facebook

Élisabeth Massicolli journaliste pour le magazine Clin D'oeil déferle sa haine sur Facebook

La Presse demande l'aide au gouvernement du Québec, faites-moi rire!

La Presse demande l'aide au gouvernement du Québec, faites-moi rire!

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Europe

À propos

Les Manchettes c'est un média alternatif qui respecte et encourage la liberté d’expression.

Il apporte de l'information vérifiée et sans le filtre des médias traditionnels, donne la parole sans exclusivité à tous celles ou ceux qui veulent faire la différence en utilisant leurs plumes.