Publicité

Wyeth et Pfizer conviennent de payer 784,6 millions de dollars pour résoudre le procès alléguant que Wyeth a sous-payé les remises sur les médicaments à Medicaid

Entreprise: Pfizer Inc. Société mère actuelle: Pfizer

Peine: 784 600 000 $

An: 2016

Date: 27 avril 2016

Groupe d'infraction: infractions liées aux marchés publics

Infraction primaire: Loi sur les fausses réclamations et connexes

Description de la violation:

Le ministère de la Justice a annoncé que les sociétés pharmaceutiques Wyeth et Pfizer Inc. avaient accepté de payer 784,6 millions de dollars pour résoudre les allégations selon lesquelles Wyeth aurait sciemment signalé au gouvernement des prix faux et frauduleux sur deux de ses médicaments inhibiteurs de la pompe à protons, Protonix Oral et Protonix IV. Pfizer a acquis Wyeth en 2009, environ trois ans après que Wyeth eut mis fin à la conduite qui a donné lieu au règlement.
Niveau de gouvernement:
fédéral

https://www.justice.gov/opa/pr/wyeth-and-pfizer-agree-pay-7846-million-resolve-lawsuit-alleging-wyeth-underpaid-drug-rebates

 

Le ministère de la Justice a annoncé aujourd'hui que les sociétés pharmaceutiques Wyeth et Pfizer Inc. ont accepté de payer 784,6 millions de dollars pour résoudre les allégations selon lesquelles Wyeth aurait sciemment signalé au gouvernement des prix faux et frauduleux sur deux de ses médicaments inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), Protonix Oral et Protonix IV. Pfizer, dont le siège est à New York, a acquis Wyeth basé dans le New Jersey en 2009, environ trois ans après que Wyeth eut mis fin à la conduite qui a donné lieu au règlement.

«Ce règlement démontre notre engagement inébranlable à tenir les sociétés pharmaceutiques responsables de la mise en œuvre de systèmes de tarification qui tentent de manipuler et de surcharger les programmes de soins de santé fédéraux - des programmes qui protègent les pauvres et les handicapés - pour les médicaments vendus à des clients commerciaux à des prix bien inférieurs», a déclaré l'adjoint principal Procureur général adjoint Benjamin C. Mizer, chef de la division civile du ministère de la Justice.

«Ce règlement important montre que le gouvernement ne permettra pas aux sociétés pharmaceutiques de se soustraire à leurs obligations envers le programme Medicaid ou de créer des systèmes de tarification élaborés pour inciter Medicaid à payer plus qu'il ne le devrait pour les médicaments», a déclaré l'avocate américaine Carmen Ortiz pour le district du Massachusetts. «Ce règlement, après des années de litiges acharnés, démontre notre engagement à faire en sorte que les entreprises de soins de santé ne profitent pas des programmes fédéraux d'assurance maladie qui servent ceux qui ont le plus besoin d'aide.

Les médicaments IPP sont utilisés pour traiter les symptômes, entre autres, du reflux acide. Dans une plainte déposée en 2009, le gouvernement a allégué que Wyeth n'avait pas signalé de rabais importants sur Protonix Oral et Protonix IV qu'il avait mis à la disposition de milliers d'hôpitaux à travers le pays. Dans le cadre du règlement, Wyeth et Pfizer ne nient pas les allégations du gouvernement.

Selon la plainte du gouvernement, Wyeth a vendu Protonix Oral et Protonix IV dans le cadre d’un accord de vente groupé dans lequel un hôpital pourrait bénéficier de remises importantes sur les deux médicaments s’il les plaçait sur le formulaire et les rendait «disponibles» au sein de l’hôpital. Grâce à cet arrangement groupé, Wyeth a cherché à inciter les hôpitaux à acheter et à utiliser Protonix Oral, que les hôpitaux n'auraient autrement pas été incités à utiliser, car d'autres médicaments PPI oraux préexistants étaient vendus à des prix compétitifs et étaient considérés comme sûrs et efficaces. Wyeth voulait contrôler le marché hospitalier parce que les patients sortant de l'hôpital sous Protonix Oral étaient susceptibles de rester sur le médicament pendant de longues périodes, plutôt que de passer à des IPP concurrents, pendant lesquels les payeurs, y compris Medicaid, paieraient presque le plein prix pour la drogue.

Dans le cadre du programme Medicaid, qui est le fournisseur national d’assurance maladie pour les pauvres et les handicapés, les sociétés pharmaceutiques doivent déclarer au gouvernement les meilleurs prix qu’elles offrent aux autres clients pour leurs médicaments de marque. Sur la base de ces meilleurs prix rapportés, les sociétés pharmaceutiques paient des rabais aux programmes d'État Medicaid afin que Medicaid, un gros acheteur de médicaments, bénéficie des mêmes rabais que les sociétés pharmaceutiques offrent à d'autres gros clients sur le marché.

Le gouvernement a allégué que Wyeth avait caché à Medicaid les remises groupées que Wyeth avait accordées aux hôpitaux sur Protonix Oral et Protonix IV. En conséquence, Wyeth a évité à tort de payer des centaines de millions de dollars de rabais à Medicaid au cours de la période de 2001 à 2006. Aux termes du règlement d’aujourd’hui, Wyeth paiera 413 248 820 $ au gouvernement fédéral et 371 351 180 $ aux programmes Medicaid des États.

«Lorsque nous concluons des accords avec d'autres, nous attendons un suivi», a déclaré l'agent spécial en charge Phillip Coyne du ministère américain de la Santé et du Bureau de l'inspecteur général (HHS-OIG). «De même, les contribuables s'attendent à juste titre à ce que les grandes sociétés pharmaceutiques ne communiquent pas faussement leurs prix pour augmenter leurs bénéfices. Toute société pharmaceutique qui se soustrait à ces responsabilités peut s'attendre à être tenue responsable de sa tromperie. »

«Ce litige et ce règlement démontrent l'engagement de mon bureau et d'autres procureurs généraux à travers le pays à faire en sorte que les sociétés pharmaceutiques respectent leurs obligations envers le programme Medicaid», a déclaré le procureur général de New York Eric T. Schneiderman.

Le règlement résout les allégations déposées en vertu de la False Claims Act par Lauren Kieff, ancienne représentante des ventes d'hôpitaux de la société pharmaceutique AstraZeneca Pharmaceuticals, LP, et William St.John LaCorte, un médecin exerçant à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. En vertu de la Loi sur les fausses réclamations, des parties privées peuvent intenter des poursuites au nom du gouvernement pour de fausses demandes de fonds gouvernementaux et recevoir une part de tout recouvrement. La part de relateur dans ce cas sera de 98 058 190 $ et sera payée à même le produit des règlements fédéraux et étatiques.

Le règlement est le fruit d’une étroite coopération entre la division du contentieux commercial de la division civile, le bureau du procureur du district du Massachusetts, les procureurs généraux des États et d’autres lois.

Publicité

Médias Fake News

Faux Trump n'a pas demandé de recompter le vote en sa faveur en Géorgie

Faux Trump n'a pas demandé de recompter le vote en sa faveur en Géorgie

Novavax 88 millions de doses, La Presse informe que partiellement

Emmanuelle Latraverse suspend son compte parce que Facebook ne censure pas le Président Trump..

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Au royaume de Big Médias,  le journalisme est mort!

Au royaume de Big Médias, le journalisme est mort!

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Quand les médias tentent de faire changer l'opinion publique

Quand les médias tentent de faire changer l'opinion publique

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

La soirée est encore jeune de Radio-Canada - Xavier Camus

La soirée est encore jeune de Radio-Canada - Xavier Camus

À propos

Les Manchettes c'est un média alternatif qui respecte et encourage la liberté d’expression.

Il apporte de l'information vérifiée et sans le filtre des médias traditionnels, donne la parole sans exclusivité à tous celles ou ceux qui veulent faire la différence en utilisant leurs plumes.