Yves-François Blanchet, un mondialiste, ben, non c'est un souverainiste

Vous souvenez-vous que des gens accusaient Yves-François Blanchet d'être un mondialiste lors de la dernière campagne?

Ce tweet illustre parfaitement pourquoi. En 2016, Barack Obama s'est rendu au Royaume-Uni pour tenter de convaincre les électeurs de voter contre le Brexit. L'Union Européenne est la construction mondialiste par excellence - et la sortie du Royaume-Uni de l'UE devrait au moins un peu lui évoquer la souveraineté du Québec, qui est - faut-il le rappeler - sa cause phare. Vous me direz que ni la politique de Royaume-Uni, ni celle des États-Unis n'impacte directement le combat du Bloc Québécois... Alors pourquoi risquer de froisser une partie de ses électeurs en prenant position sur des enjeux internationaux? Pourquoi ne pas rester complètement neutre sur ces questions?

La sensibilité politique et la vision globale d'un politicien ont un impact sur les intentions de vote: parce qu'elles nous donnent de sérieux indices quant à sa façon de voter en chambre, dans le feu de l'action, sur des enjeux impromptus survenant dans le fil de l'actualité, et se situant en dehors des thèmes de campagnes et des discours électoralistes enjôleurs.

Le chef d'un parti souverainiste québécois qui louange un joueur anti-Brexit [Obama] - parce que celui-ci fait une sortie contre son successeur pro-Brexit [Trump] pour faire diversion alors que le dépôt de 6000 pages de transcriptions déclassées par la Commission de la Chambre sur le renseignement l'impliquent dans un coup monté du FBI [l'affaire Flynn], ça dénote multiples niveaux d'incompréhension. À commencer par le fait qu'un pourcentage considérable de l'électorat indépendantiste [et potentiel] est anti-mondialiste, et même pro-Trump [les réponses sous ce tweet sont éloquentes]. Les gens qui ne s'informent pas uniquement à partir des médias mainstream et/ou de leurs bulles Facebook imperméables ont entendu parler d'obamagate... Et quoi qu'on pense de cette affaire, la meilleure approche d'un point de vue stratégique aurait été de ne pas lancer un tweet au sujet d'Obama.

Ce tweet illustre parfaitement pourquoi.

Yves-François Blanchet est soit un inconscient accroché à des grilles d'analyses "bien-pensantes" désuètes, soit un mondialiste - ou inconscient d'être mondialiste.

 
Texte de : Ophélien Champlain

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir