Voilà de la grande désinformation et comment se fait une fausse nouvelle influençant le vote

Un petit retour en arrière s'impose pour expliquer.  Lors de la dernière élection américaine, les " supposés " spécialistes de la politique américaine nous ont dit que tous les sondages donnaient comme vainqueur leur idole Hillary Clinton.

Tous les sondages étaient unanimes: elle était gagnante.  Mais quelle déconvenue le soir de l'élection de voir le résultat: Monsieur Trump était gagnant.

Comment alors expliquer leurs analyses toutes fausse ? Les électeurs sont imprévisibles et bénédictions suprêmes la Hillary Diane Clinton accusa Le Président de la Fédération de Russie Monsieur Vladimir Poutine. Depuis le début de l'élection américaine, on essaie de trouver une preuve. Difficile, même très difficile pour ne pas dire impossible.

Maintenant dans notre présent canadien.

Avant même le début des élections, notre premier ministre Trudeau lança que les élections seraient vicieuses, visant évidemment les autres partis et non le sien étant le pur d'entre les purs.
À son appui, interviennent tous les " supposés " spécialistes de la politique qui nous dirent que la Russie interviendrait dans le processus électoral démocratique de notre pays afin de nuire bien évidemment à Trudeau.
Or, rien. Mais vraiment rien de la part du Président de la Fédération de Russie, Monsieur Vladimir Poutine.

Mais voilà,, subitement, que tous les sondages donnent notre bon premier fédéral perdant.

Une intervention de dernière minute arriva de la part de l'ex-président des usa, Barack Obama. PROVIDENTIELLE.

Mais il y a un hic.

C'est une intervention étrangère dans le processus électoral démocratique de notre pays.

Que ce soit Obama n'y change rien .

Pourquoi et comment cette intervention de dernière minute est-elle intervenue ?
Qui a fait la démarche, en premier, pour que cette intervention ait lieu ?
Pourquoi cette démarche n'est-elle pas intervenue au début de la campagne ?
Quelles ont été les négociations arrivant à cette démarche et qui a donné le feu vert pour quel ait lieu cette démarche pour le moins incongrue ?

Rien n'est gratuit dans la vie.

RIEN N'EST GRATUIT EN POLITIQUE.

Revenons à nos "supposés " spécialistes de la politique et de la politique étrangère.

Comment peuvent-ils expliquer cette intervention étrangère encore plus grave que celle d'Obama qui sous des airs angéliques n'en représente pas moins l'empire qui contrôle tout dans le monde.

Les " supposés " spécialistes de la politique qui en profitent pour dénigrer, démoniser le Président de la Fédération de Russie, Monsieur Vlaidimir Poutine, sont là, la bouche ouverte, la langue pendante puisqu'il n'a rien fait , alors que par contre Obama a dépassé la limite.

Comment seront les termes le démonisant tout en faisant extrêmement attention pour ne pas le froisser alors que si cela eut été le Président de la Fédération de Russie, Monsieur Vladimir Poutine, ils n'auraient pas hésité à lui tomber dessus sans aucune gêne.

Mais au-delà de ça, il y a le geste d'Obama envers un " ami du nord ".

Un geste d'ingérence grave et inexcusable.

Pire Trudeau n'a pas dénoncé ce geste. Au contraire, il est muet. Qui ne dit mot consent.

Un chef d'État agit en chef d'État et lui ne l'est pas.

Il l'eut été,il aurait dénoncé ce geste anti démocratique de la part d'une puissance étrangère dans le processus électoral démocratique canadien.

Ne pas l'ayant fait, il l'autorise, l'accepte et perd sa crédibilité pour continuer sa participation à cette élection.

Il serait un homme d'honneur, il dénoncerait cette intrusion d'Obama et lui-même démissionnerait.

Mais pour ça il faut avoir de la dignité et avoir de l'honneur.

Serge Veilleux

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir