Luc Lavoie « Un coup de .45 entre les deux yeux, tu réveilles, mon homme. Ou tu t’endors pour longtemps »

Christine Dicaire, directrice principale, communications et marketing chez Cogeco Média, a confirmé au Devoir jeudi avoir l’intention de discuter de cet évènement avec Luc Lavoie.

« Mais ce n’était pas des propos qui étaient violents, c’était plus maladroit », a-t-elle jugé.

Ce n'est pas des propos violents selon Christine Dicaire de Cogeco, non, non, ce n'est pas des propos violents! Une bonne balle de 45 ne fait pas de victime, oui, ç’a été pris hors contexte, ben oui. « Ce n’était pas dirigé contre personne, ça ne se voulait pas violent contre personne. »

Ce n'était pas dirigé contre personne, c'est à ce demander ce qu'elle a dans la tête cette Christine Dicaire, ce n’était pas violent, pas contre personne, ben , c'est contre qui? Évidemment, prendre les gens pour des caves, ça doit faire surement partie de l'une de ses compétences comme directrice.

Ce n'est pas la première fois que Luc Lavoie utilise des propos de cette nature. Imaginez le gars, bien écoeuré, imaginez un Richard Bain en puissance descendre aux barricades et tirer du 45 mm sur des manifestants. On appelle cela de l'incitation à la haine et espérons qu'il sera poursuivi pour ses paroles qui sont très dangereuses.

C'est pas parce que tu as un micro et tu passe à la radio que tu peux dire tout ce qui te passe par la tête. «c'est de l'incitations à la violence. »

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir